Accueil > Uncategorized > Laurent Gbagbo :  » Est-ce que je peux compter sur vous ? « 

Laurent Gbagbo :  » Est-ce que je peux compter sur vous ? « 


Image

«  Si vous tenez, je tiendrai. Si Sangaré tient, je tiendrai. »

En s’adressant aux nombreux ivoiriens qui ont fait le déplacement du 18 juin à la Haye, Demba Traoré leur a transmis un message du président Gbagbo.

«  Si vous tenez, je tiendrai. Si Sangaré tient, je tiendrai. » Tel  est le message qui se décline en deux parties. Une partie pour le peuple qui le soutient, et l’autre pour un vieux compagnon de route, un des derniers mohicans de cette longue marche qui aura vu certains tomber assassinés, d’autres tourner casaque, changer de veste, ou encore rejoindre même ceux qui lui en veulent à mort.

 » Si vous tenez, je tiendrai « .

Pour bien comprendre ce message, il faut remonter avant l’accession  du président Gbagbo au pouvoir, c’est-à-dire bien avant les élections de 2000, au temps de la présidence de Bédié. C’est le président Gbagbo lui-même qui le rapporte. A une dame qui était venue se plaindre à lui de certaines mesures du président Bédié, et qui voulait savoir ce qu’il comptait faire par rapport à ces mesures, il avait répondu ceci : « Vous me demandez ce que je compte faire, mais moi aussi,  je vous demande qu’est-ce que vous, vous dites. Moi, je suis docteur et ma femme est docteur. Nous pouvons gagner notre vie sans faire de la politique. Si nous nous battons, c’est à cause de vous.  Mais vous, vous dites quoi ? »

 » Si Sangaré tient, je tiendrai. »

Des compagnons historiques du président Gbagbo ,  Aboudrahmane Sangaré est l’un des rares dont le soutien ne lui a jamais fait défaut, malgré les brimades et  les atteintes à son intégrité physique. On se rappelle notamment l’incroyable bastonnade dont il fut l’objet de la part des sbires de Ouassénan Koné alors que celui-ci l’avait convoqué à son bureau. On peut donc comprendre que le soutien d’un tel homme soit indispensable au président Gbagbo et lui permette de croire encore en l’homme à cette heure de désolation morale qui frappe le pays, où l’ingratitude, la trahison et la méchanceté sont érigées en normes de conduite politique.

Sangaré est aussi celui qui avait pris les rênes du parti en 1992 quand Gbagbo, sa famille et d’autres dirigeants du FPI avaient été incarcérés à la suite de protestations contre l’impunité accordée aux auteurs des exactions commises sur des étudiants à la cité universitare de Yopougon en 1991. Il avait alors fait preuve vis-à-vis du président Houphouët Boigny d’une fermeté sans faille jusqu’à la libération de ces derniers.

Récemment encore, il a vécu jusqu’au bout avec le président Gbagbo, imperturbable, nous a-t-on rapporté, le calvaire du bombardement de la résidence présidentielle, et paie aujourd’hui d’une détention arbitraire, qui dure depuis près de deux ans, le prix de sa fidélité. Un homme digne de confiance.

Ce message délivré par Demba Traoré est donc un rappel en ce qu’il  se situe dans la continuité de l’engagemnt commun qui avait été  scellé avec le peuple à Port-Bouët pendant la campagne présidentielle de 2010. Gbagbo avait demandé à trois reprises à cette occasion :  » Est-ce que je peux compter sur vous ?  » Et, à trois reprises, l’immense foule avait répondu oui. Voici donc venu le moment de passer véritablement des promesses aux actes,  car le président Gbagbo est aujoud’hui déporté à la Haye pour être allé au bout de son combat pour notre liberté.

 En conclusion donc, si ses partisans tiennent, le président Gbagbo  tiendra car,  si ceux pour qui et avec qui il se bat depuis si longtemps continuent la lutte, il aura toujours la force de se battre. Dans le cas contraire, sans troupes et sans des personnes fidèles  comme  Aboudrahmane Sangaré sur qui s’appuyer autour de lui, un leader politique est un leader vaincu d’avance, et la cause pour laquelle il se bat, une cause perdue d’avance.

Rendez-vous donc le 19 février 2013 à la Haye, et partout dans le monde, pour lui montrer que nous tenons.

Alexis Gnagno

Publicités
Catégories :Uncategorized Étiquettes : , ,
  1. janvier 30, 2013 à 9:23

    nous prions DIEU pour notre seul président légitime qui est SEM GBAGBO LAURENT.

  2. février 2, 2013 à 3:14

    Le Woody de Mama l’intrepide Gbagbo

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :