Accueil > Uncategorized > SCANDALEUX : Election présidentielle 2010: L’Onuci brûle toutes ses archives ce matin

SCANDALEUX : Election présidentielle 2010: L’Onuci brûle toutes ses archives ce matin


Image

SCANDALEUX : Election présidentielle 2010: L’Onuci brûle toutes ses archives ce matin


L’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci) a décidé de brûler toutes ses archives se rapportant aux élections présidentielles ivoiriennes de 2010. C’est aujourd’hui, lundi 10 décembre 2012, à partir de 8h à sa base sise à Marcory Zone 4, non loin de la Pâtisserie abidjanaise, que l’Onuci a choisi de se débarrasser définitivement de toute cette documentation importante pour la Côte d’Ivoire. Au-delà de cette information que nous avons obtenue de sources concordantes, l’attitude de l’Onuci apparaît surprenante si l’incinération des archives doit avoir effectivement lieu. Tellement l’élection présidentielle 2010 en Côte d’Ivoire constitue une élection controversée dans laquelle l’Onuci a joué un rôle trouble de certification. On se souvient notamment que l’Onuci s’était substituée au Conseil constitutionnel pour désigner, selon elle, le vainqueur de cette élection présidentielle. Alors que c’est le Conseil constitutionnel qui, selon la Constitution, donne les résultats définitifs de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire, l’Onuci à travers le représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu, avait déclaré Alassane Ouattara, vainqueur. Young J. Choi s’était juste appuyé sur des résultats provisoires qui avaient d’ailleurs été proclamés hors délai par le président de la Commission électorale indépendante (Cei), mais en plus, au quartier général (QG) de campagne d’un des deux candidats à cette élection. Pour l’opinion publique et pour les observateurs de la vie politique ivoirienne, il y a donc deux vainqueurs à l’élection présidentielle de 2010. Ce qui fait que M. Ouattara est frappé d’illégitimité. Pour l’histoire, même si on doit tourner la page par la réconciliation nationale qui ne pourra se faire qu’avec la libération de Laurent Gbagbo et de tous les prisonniers politiques, le retour sans condition de tous les exilés etc., il faut que les archives de l’Onuci demeurent. Quand bien même la modernisation des systèmes d’archivage recommande de plus en plus la numérisation de toute documentation, et que les archivages numériques sont aujourd’hui plus que nécessaires, le cas ivoirien voudrait que les archives physiques de l’Onuci concernant l’élection présidentielle de 2010 restent en l’état. Parce que quand les clameurs se seront tues à jamais, on saura la vérité sur ce qui s’est réellement passé en Côte d’Ivoire. Ces archives physiques ainsi que celles dont disposent les différents candidats et la Côte d’Ivoire sont donc très importantes pour l’éclatement de la vérité sur cette élection présidentielle de 2010. N’oublions pas qu’il y a eu des fraudes massives, des morts d’hommes et le bombardement d’une résidence d’un chef d’Etat en fonction par l’armée française et l’Onu. En décidant de brûler ses archives sur la présidentielle 2010, l’Onu dévoile qu’elle se reproche des choses qu’elle voudrait cacher.

Robert Krassault ciurbaine@yahoo.fr

 

Publicités
  1. Afari
    décembre 10, 2012 à 5:06

    C’est inquiétant, quand une institution aussi prestigieuse se comporte de la sorte. Ce qui crédibilise d’avantage, tous les soupçons à l’encontre de l’ONUCI. En effet, si elle ne se reproche de rien, elle allait garder- et elle pouvait- ces archives encore des années pour d’éventuelles vérifications puisqu’elle avait jouée le rôle d’arbitrage avant, pendant et après les élections. De toute façon si cet acte tend à effacer des traces, soyons en sûrs que d’autres sources sont là où la vraie vérité va s’éclater au moment opportun. C’est tout aussi vrai que la « communauté internationale » a mangé son totêm en Côte d’Ivoire et que l’équation ivoirienne devienne très difficile à resourdre.

  2. décembre 10, 2012 à 10:20

    Bonjour, pourriez-vous m’indiquer vos sources s’il vous plait? Merci.

  3. décembre 11, 2012 à 12:38

    RIEN NE PEUT SE CACHER DEVANT DIEU,

  4. gbagbadè
    décembre 11, 2012 à 12:36

    C’est vraiment honteux ke l’onuci brule toutes les archives de cette election ke nous ivos n’acceptons pas elle se reproche kelke chose vraiment elle à jouer un role ds cette histoire oh honte mais ns savons tous ce ki s’est passé ce mossi sera jamais legitime.

  5. Offorie koffi john
    décembre 11, 2012 à 4:56

    L’onu se voit maintenant coïncer dans l’affaire ivoirienne qu’elle à inventer de toute pièce . Elle est tombée dans son propre piège en voulant à tout prix placer mossi dramane à la tête de l’etat. Et voila que la vérité gagne du terrain pour ouvrire les yeux de ceux qui n’ont pas encore compris la crise ivoirienne que cette piteuse organisation veut éffacer toute preuve susceptible de les demasquer. Mais peut-on cacher la vérité ? Que non ! Donc qu’elle sache que même si elle brule les resultats sur l’election de 2010 nous possèdons toujours les mêmes preuves pour faire éclater la vérité non seulement pour la libération de la Côte d’Ivoire mais pour la libération de toute l’Afrique entière. « On ira jusqu’au bout ».

  6. décembre 16, 2012 à 9:33

    L onu, la honte. Poouuu!

  7. décembre 16, 2012 à 8:07

    Je crois que certaine source de l’ex régime détienne ces même archives lesquels s ont bien gardé alors on demeure serein quant à la suite de cette affaire cher frère. Sachez bientot le jour se lever sur la Cote d’Ivoire Dieu voulant

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :