Accueil > Les exactions des FRCI, Politique, Societe > MME JACQUELINE CHAMOIS, MÈRE DE MICHEL GBAGBO, DÉTENU ILLÉGALEMENT EN CÔTE D’IVOIRE DÉNONCE LA RÉCEPTION DU REBELLE SORO GUILLAUME PAR LE PRÉSIDENT DU PARLEMENT FRANÇAIS

MME JACQUELINE CHAMOIS, MÈRE DE MICHEL GBAGBO, DÉTENU ILLÉGALEMENT EN CÔTE D’IVOIRE DÉNONCE LA RÉCEPTION DU REBELLE SORO GUILLAUME PAR LE PRÉSIDENT DU PARLEMENT FRANÇAIS


Image

Il me parvient que Monsieur Guillaume SORO a fait état sur internet
d’une rencontre avec Monsieur Claude BARTOLONE, Président de
l’Assemblée Nationale française, qui devrait avoir lieu ce lundi 2 juillet
2012, à 15h, à l’Hôtel de Lassay, à Paris.
Cette audience me paraît, en tant que citoyenne française mère d’un
ressortissant français détenu depuis le 11 avril 2011 d’abord à Abidjan,
puis à Bouna, choquante et scandaleuse. Elle est en totale contradiction
avec le « changement » annoncé par les nouvelles autorités françaises,
notamment en ce qui concerne le traitement de la question ivoirienne, et
plus largement avec la défense des droits de la personne humaine.
Mon fils, Michel GBAGBO a été enlevé le 11 avril 2011, et détenu
illégalement pendant des mois par des hommes sous l’autorité de
Monsieur Guillaume SORO. Une plainte avec constitution de partie civile
pour enlèvement, séquestration, et traitements inhumains et dégradants,
a été déposée le lundi 25 juin 2012 devant le doyen des juges
d’instruction du Tribunal de Grande Instance de Paris par Maître Habiba
Touré, son avocate, dans le cadre de cette affaire.
Les autorités françaises en sont informées, et ne peuvent ignorer le rôle
de Monsieur Guillaume SORO dans les faits criminels qui lui sont
reprochés.
J’exhorte donc Monsieur Claude BARTOLONE, Président de
l’Assemblée Nationale, à ne pas recevoir le geôlier d’un ressortissant
français qui demeure détenu du seul fait de son patronyme.
Il revient au quatrième personnage de l’Etat de protéger et servir les
intérêts de ses concitoyens, et certainement pas de recevoir leur
tortionnaire.

Fait à Paris, le 2 juillet 2012
Madame Jacqueline CHAMOIS
Mère de Monsieur Michel GBAGBO,
Citoyen français prisonnier d’opinion en Côte d’Ivoire

Publicités
  1. Moya
    juillet 2, 2012 à 11:29

    Que Dieu fortifie cette pauvre femme!! C’est comme si toute la France etait sourde!!! Deux poids deux mesures!!!

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :